Décès en entreprise : comment soulager et accompagner les équipes ?

Décès en entreprise

La mort d’un proche est souvent une étape douloureuse. Les collègues de travail, l’employeur se retrouvent démunis. Un sujet qui est encore difficile a abordé au sein d’une entreprise. Il faut cependant en parler. Il existe par ailleurs différentes façons pour accompagner les employés, les collègues les plus proches dans une telle situation. Voici les détails.

Décès d’un collègue de travail : la première chose à faire

La mort d’un collègue est l’un des évènements les plus difficiles à surmonter dans la vie en entreprise. Au-delà des obligations légales, la première chose à faire est de se faire confirmer l’information du décès. Il est de votre droit en tant que manager d’une entreprise d’avoir la confirmation de la mauvaise nouvelle, que ce soit par la famille ou autre. Mais selon les procédures, vous n’êtes pas le mieux placé pour demander cela aux proches du défunt ou à sa famille, cette tâche revient normalement aux responsables RH, ils parlent ainsi au nom de l’entreprise, tout en présentant les condoléances. La seconde étape consiste à savoir les dispositions légales.

On parle notamment des obligations purement administratives, tel que le paiement du salaire jusqu’à la date du décès, l’établissement du solde tout compte, le paiement des congés acquis ainsi que les primes d’assurances. Des démarches qui sont toujours à la charge du RH. D’autres explications sont à découvrir sur le site Commémoration.fr. À noter que c’est aux supérieurs d’annoncer le décès au reste de l’équipe avec délicatesse.

Comment gérer les émotions d’une équipe dont un collègue est décédé ?

Entre collaborateurs, vous vous créez des liens de confiance et d’amitié qui sont importants dans votre relation. C’est pour cela que gérer son deuil et ses émotions est parfois difficile quand un de vos collègues décède. Chaque employé peut ressentir de nombreuses émotions. La tristesse et la douleur peuvent être si profondes qu’il serait difficile pour les employés de les gérer. En effet, il n’y a pas une façon correcte ou normale qui définit un sentiment quand quelqu’un est décédé. Par ailleurs, les souvenirs laissés par le défunt sont toujours présents au travail.

C’est ainsi le rôle d’un manager de laisser aux employés d’exprimer librement leur sentiment. Veillez à ce qu’il n’y ait pas trop de charges au bureau, soyez gentil en offrant une petite pause pour laisser à vos collaborateurs de pleurer s’ils ont vraiment envie. Installez par exemple un tableau au bureau où tout le monde peut partager des souvenirs ou des histoires et des photos de la personne. Et cela vous aide à soulager vos douleurs. Si vous pouvez, assistez aux funérailles ou organisez un hommage posthume au travail pour atténuer vos souffrances.

A découvrir ...

Poster un commentaire ...

Your email address will not be published. Required fields are marked *